Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités locales > La violence comme éducation : c'est un peu le portrait dépeint aujourd'hui

La violence comme éducation : c'est un peu le portrait dépeint aujourd'hui

La violence comme éducation : c'est un peu le portrait dépeint aujourd'hui  Cliquez pour agrandir cette image

Le plus jeune des accusés a tenté d'expliquer sa personnalité au 3è jour du procès des crimes de Montluçon

Actualités locales

La violence comme éducation...
C'est comme ça que le plus jeune des accusés a tenté d'expliquer sa personnalité au 3è jour du procès des crimes de Montluçon. Il a grandi à Mayotte où il a raconté qu'il était entouré par la violence : celle de son père qui le battait car il séchait l'école, celle à l'école justement où les professeurs n'hésitaient pas selon lui à corriger physiquement quand le travail était mal fait, violence encore traditionnelle de l'île où les rixes entre groupes et combats de rue sont fréquents.
 
Il raconte aussi avoir été envoyé en métropole car ses parents voulaient le punir, et que là il a navigué entre plusieurs membres de sa famille, entre fugues, trafic de stupéfiants et violences...
Une violence qu'il a poursuivi en prison depuis les faits avec de nombreux incidents.
Une violence enfin qu'il a peut-être subi, même si aucun détails qu'il donne n'a pu être vérifié comme l'a précisé le président, mais qu'il a largement donné en retour et bien pire avec ces faits. On note aussi qu'il est bien plus bavard et détaillé quand il s'agit de parler de lui plutôt que des horreurs qu'il a fait subir.
 
Compte-rendu détaillé demain matin sur RMB 100FM...

Partager

Chargement
EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Vendredi 6 Decembre 2019, Fête du jour : Nicolas
Chargement