Vous êtes ici : Accueil > Biographies > Lettre B > Bob Sinclar

Bob Sinclar

Bob Sinclar Cliquez pour agrandir cette image

La biographie complète - Bob Sinclar

Né au début des années 70, Bob Sinclar de son vrai nom Christophe Le Friant a débuté comme dj à l'âge de dix-huit ans. Féru de rap, il fait le tour des plus grands night-clubs parisiens en s'inspirant du film de Philippe de Broca avec Jean-Paul Belmondo, "Le Magnifique", pour se trouver un nom de scène, après avoir sévi au sein de The Mighty Bop.

 

Ses talents de mixeur l'amènent très vite à voyager et à se glisser derrière des platines à Londres, New York, Hong Kong et Ibiza !

Gym Tonic
En 1993, Bob Sinclar fonde Yellow Productions, une écurie qui comprend notamment Kid Loco et Dimitri From Paris puis EJM et Louise Vertigo. S'ensuit le single Gym Tonic qui s'appuie sur la voix de Jane Fonda et sur la collaboration de Thomas Bangalter (Daft Punk) qui lui apporte la notoriété auprès du grand public en 1998. L'album Paradise le reprend ainsi que le single My Only Love. Le clip de ce dernier est tourné au Japon, pays très friand de house à la française.

Champs Elysées
En 2000, c'est à Paris, sur la plus belle avenue du monde, que Bob Sinclar présente le bien nommé Champs Elysées. Un album présenté en "live" et grande pompe au Queen devant un parterre de célébrités comme Cerrone ou James "D" Train Williams.

Dès lors, Sinclar ne va plus chômer et enchaîner les albums. Il commence par remixer les grands classiques de Cerrone, légende francophone du disco, et choisit le nom d'un des albums de ce dernier pour sa prochaine livraison.

The Beat Goes On
En 2001, c'est donc Africanism dans lequel il réhabilite des titres jusque là disponibles uniquement en maxi vinyle. On y note les brillants Tourment d'amour avec Salomé de Bahia ou Edony de Martin Solveig mais aussi un inédit, Bisou sucré.

L'année suivante, il retrouve Salomé de Bahia dont il produit "Cabaret" puis peaufine III qui fait son apparition dans les bacs en février 2003. Porté par The Beat Goes On et Kiss My Eyes, ce nouvel opus s'avère plus électronique que les précédents et confirme le statut de Bob Sinclar dans l'élite de la "French Touch". Il est aussi impliqué dans le nouveau projet de The Mighty Bop qui enregistre avec le jazzman Roy Duncan.

Africanism
Début 2004, Bob Sinclar donne une suite à son Africanism avec un volume II pour lequel il collabore encore avec Alain Ho, l'un de ses associés et co-fondateur de Yellow Productions. De nouveaux invités sont crédités comme Diva, Gwénael Louise ou Bibi, trois figures montantes du beat africain. Ils apportent leur touche d'afro à ce mix de funk et de house qui a fait la renommé de Bob "le magnifique" Sinclar...

Pour fêter ses dix ans de carrière, Bob Sinclar publie un double best of en 2004, Enjoy. Un dvd est inséré, reprenant tous ses clips et contenant un documentaire, des interviews et des images exclusives du dj en pleine action, comme au festival Solidays.

Partager

Annuaire de biographies

A-Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y 0-9
Chargement
Actualités RSS

Actualités

EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Vendredi 20 Septembre 2019, Fête du jour : Davy
Chargement