Vous êtes ici : Accueil > Biographies > Lettre G > George Benson

George Benson

George Benson Cliquez pour agrandir cette image

La biographie complète - George Benson

Musicien de jazz hors pair, George Benson, soucieux d'élargir son public, s'est essayé à nombre de genres musicaux, soul, disco ou encore funk. Un éclectisme qui va lui apporte le succès dès les années 70.

Né le 2 mars 1943 à Pittsburgh (Etats-Unis)

Chanteur de jazz

Très jeune, tout juste huit ans, George Benson vient à la musique. Il se produit dans des petits groupes en Pennsylvanie. Il y effectue ses classes et enregistre même de premiers titres dès ses neuf ans.
Influencé par Charlie Christian, il décide finalement de se tourner vers le jazz. Il est conscient que c'est à New-York que tout, ou presque, se joue. A 20 ans, il part donc croquer la " Grande pomme " à pleine dent.
Ses rencontres y sont fructueuses et son talent s'affirme. Pour preuve, il travaille avec les plus grands artistes, Herbie Hancock ou encore Wes Montgomery.
Il acquiert également une expérience significative au sein du groupe de Jack Mc Duff. L'organiste lui offre d'ailleurs d'enregistrer son premier disque. "New boss of the Jazz guitar" sort en 1964 avec Red Holloway au saxophone.

Davis ou Smith pour parrains

George Benson n'en oublie pas pour autant ses mentors. Il joue avec Miles Davis, sur "Miles In The Sky" ou avec Lonnie Smith sur "Live at the Mozambique". Un parcours qui lui permet de devenir l'un des tous meilleurs guitaristes de jazz.
En 1976, il enregistre un premier album qui n'est plus simplement instrumental mais chanté, c'est " This Masquerade " et enchaîne avec " On broadway " deux ans plus tard. C'est avec cet album que la rupture s'opère. Le musicien laisse finalement place au chanteur. Sa guitare est réduite à un rôle d'accompagnement.

Changement de cap

Ses disques, aux sonorités pop-jazz, se font dès alors plus commerciaux. C'est semble t-il, pour lui, la rançon du succès. Et effectivement, " Give Me The Night " est l'un des plus gros succès en 1980. Il est alors poussé par Quincy Jones qui fait de lui une star incontournable de cette période. George Benson reçoit également le soutien de Steve Wonder.
Début 2000, après " Byng vit ou ", retour aux sources. Le chanteur s'adonne à la musique jazzy et enregistre " Irrecevable " en 2003. Il s'offre même une tournée qui le conduit en 2007 au Zénith de Paris où il se produit avec Al Jarreau.

Partager

Annuaire de biographies

A-Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y 0-9
Chargement
Actualités RSS

Actualités

EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Samedi 4 Avril 2020, Fête du jour : Isidore
Chargement