Vous êtes ici : Accueil > Biographies > Lettre J > Jackson Five

Jackson Five

Jackson Five Cliquez pour agrandir cette image

La biographie complète - Jackson Five

Enfants prodiges du rythm'n' blues, de la soul, du funk, et du rock, le succès des Jackson Five va transcender les clivages dès les années 60. Portés par la Motown, ils finiront par s'émanciper en poursuivant des carrières solos.

Grutier mais également musicien à ses heures, Joseph dit Joe Jackson est à la tête d'une véritable tribu. Avec sa femme, Kathy, il compte neuf enfants, six garçons (Michael, Tito, Jackie, Marlon, Jermaine et Randy) et trois filles (Maureen, Janet et La Toya). Ensemble, ils n'hésitent pas a donner des représentations familiales qui augurent de prédispositions certaines. Un talent que Joe Jackson, d'abord réticent, entend bien exploiter. Aussi autoritaire que violent, il réunit en 1963 ses enfants au sein des Jackson Five, un nom que la famille doit à l'une des responsables d'un magasin à Glen Park (dans la banlieue de Chicago), où les Jackson Five se produisent en concert pour la première fois.
Concours et représentations s'enchaînent avec succès. Une réussite qui leur permet d'effectuer leur entrée chez Motown, la première maison de disque de musique noire américaine avec à sa tête Berry Gordy.
Dès lors, l'ascension des Jackson Five va être fulgurante.
En 1970, leur premier single " I want you back ", une chanson initialement destinée à Gladys Knight, est la plus grande réussite que la Motown ait jamais connue. "ABC " (1970), " I'll be there " (1970) ou encore " Never can say good bye " (1971) et " Maybe tomorrow " (1971) seront également des titres au succès phénoménal.

Génie en herbe

Dans le même temps, l'un des Jackson Five, Michael, âgé d'un peu plus d'une dizaine d'années, commence à retenir plus particulièrement l'attention. Parrainé par Diana Ross, il séduit par son jeu de jambes rapide et sa voix haute perchée. Un talent qui lui vaut d'être comparé un petit James Brown. Les autres membres du groupe, ne semblent pas en prendre ombrage et continuent de se produire en famille avec " I wanna be where you are " ou encore " Rockin's Robin " également en 1972.
Après le mariage de Jermaine Jackson avec la fille de Berry Gordy, Hazel, en 1973, les Jackson Five reviennent en force avec l'un de leurs plus gros succès, " Dancing machine " et une participation sur le disque de Stevie Wonder, " You haven't done nothin' ".

Rupture avec Motown

Lancés depuis une dizaine d'années, les Jackson Five grandissent et pour autant leur formation reste considérée comme enfantine par la Motown qui continue d'imposer les enregistrements. Prenant acte de cette situation, le groupe, qui connaît un nouveau succès avec " I am love " en 1975, décide de mettre un terme à sa collaboration avec la maison de disques. Les Jackson Five dénoncent leur contrat. Jermaine, qui est maintenant le gendre de Berry Gordon, se désolidarise de ses frères pour soutenir son beau-père, qui obtient un très large dédommagement en justice pour rupture de contrat. Dépositaire du nom du groupe, Berry Gordon contraint le groupe à se rebaptiser les Jackson en 1976.
Ils entament alors une nouvelle carrière avec Epic et se tournent vers le son de Philadelphie avec les maîtres du genre, Gamble & Huff. L'alchimie fonctionne, leur premier single, " Enjoy yourself ", en 1977, est l'un de leurs plus gros succès. Mais c'est sans compter sur une autre réussite, " Show you the way to go ". L'année suivante grande première pour les Jackson qui sont, enfin, autorisés à écrire et à produire un album... ce sera " Destiny ". Extrait du disque, le titre " Shake your body (down to the ground " est un succès qui se vend à plus de deux millions d'exemplaires en 1979.


Carrière solo

Nous sommes au début des années 80, alors que la carrière solo de Mickael Jackson, épaulé par Quincy Jones, prend son envol. La réussite ne ne lâche pas pour autant les Jackson qui enregistrent l'un de leur album les plus populaires, " Triumph " en 1980 et le fameux " Can you feel it ".
Près de quatre ans plus tard, Jermaine Jackson, qui a quitté la Motown, retrouve les Jackson pour une tournée estivale en 1984. Le spectacle " Victory " est suivi de l'album éponyme dont les titres " Torture ", " Body " sont de nouveaux succès. Un an plus tard, ce sont six des Jakson qui participent à l'album en faveur de l'Ethiopie " We are the world ".
En revanche, seuls Jackie, Jermaine, Tito, et Randy participent à l'enregistrement de " 2300 Jackson street ", qui n'obtient pas le succès escompté.
Des lors, les Jackson vont poursuivre en solo. Mickael Jackson rencontrera le succès international que l'on connaît. Jermaine, lui, revient avec " Let's get serious " en 1980, " Dynamite " quatre ans plus tard, ou encore avec " Do what you do " en 1985. Janet, elle, commence par jouer dans le feuilleton " Fame " avant de se lancer dans la dance.

Partager

Annuaire de biographies

A-Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y 0-9
Chargement
Actualités RSS

Actualités

EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Mercredi 20 Novembre 2019, Fête du jour : Edmond
Chargement