Vous êtes ici : Accueil > Biographies > Lettre M > Michel Sardou

Michel Sardou

Michel Sardou Cliquez pour agrandir cette image

La biographie complète - Michel Sardou

Enfant de la balle, Michel Sardou continue de donner de la voix à la chanson française après quarante ans de carrière.
Né le 26 janvier 1947 à Paris

Enfant de comédiens, Michel Sardou ne pouvait finir que sur une scène. Dès le milieu des années 60, il commence à travailler sur des chansons avec la collaboration d'un certain Michel Fugain. Repéré par Barclay, il sort un premier 45 tours en 65 ("Le Madras"). Après son service militaire, il sort "Les Ricains ", un titre hommage qui aura un léger parfum de scandale, à une époque où De Gaulle condamne la présence américaine au Vietnam. Sardou commence déjà à se forger une réputation de fort en tête qui ne mâche pas ses mots. Sardou est renvoyé de chez Barclay et intègre la maison de disques Tréma.
Ses 45 tours suivants lui permettent de conquérir le grand public, "Les bals populaires " ou "J'habite en France " sont de véritables succès. Suivront "La maladie d'amour " en 73, "Le rire du sergent " ou encore "Le France ". Les années 70 commencent sur les chapeaux de roue pour le chanteur. En 76, il chante "Je suis pour ", un texte qui évoque clairement la peine de mort. Sardou continue a susciter les polémiques autour de sujets sensibles. L'année suivante, "La java de Broadway " et "En chantant " seront certainement plus consensuels.

Invitation au voyage

Les années 80 débutent avec des grandes envolées lyriques sur l'Irlande ("Les lacs du Connemara ") et l'Afrique ("Afrique adieu ") sans oublier l'entraînant "Etre une femme ". Mais Sardou ne délaisse pas la polémique pour autant avec "Vladimir Ilitch " (contre le communisme) ou "Les deux écoles " (pour l'école privée). Ses prises de position tranchée font désormais partie du personnage. En 83, il enregistre plusieurs titres en duo avec son amie Sylvie Vartan, dont le succès "La première fois qu'on s'aimera". En 86, il chante la condition des femmes voilées dans "Musulmanes ", qui sera accompagné d'un superbe clip.
Les années 90 commencent avec l'album "Le privilège" dont la chanson titre évoque cette fois l'homosexualité masculine. Puis, nouvelle polémique en 92 avec "Le Bac G " que certains considèrent méprisant et condescendant. Parallèlement, il continue à avancer dans sa carrière de comédien et joue dans une pièce de Neil Simon. Son public fidèle le suit toujours à chaque sortie d'album ou à chaque concert. Les albums "Selon que vous serez" (94), "Salut" (97) et "Français " (2000) avec son titre sujet à controverse, sont des succès populaires.

Le chanteur essuie les plâtres

En 2001, Sardou prend la direction du Théâtre de la Porte Saint-Martin, prêt à perpétuer la tradition familiale de la scène.
Septembre 2002, en compagnie de Brigitte Fosset et de son fils Davy, il y joue "L"homme en question" de Félicien Marceau.

Partager

Annuaire de biographies

A-Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y 0-9
Chargement
Actualités RSS

Actualités

EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Mardi 26 Mars 2019, Fête du jour : Larissa
Chargement