Vous êtes ici : Accueil > Biographies > Lettre R > Robbie Williams

Robbie Williams

Robbie Williams Cliquez pour agrandir cette image

La biographie complète - Robbie Williams

Les exégètes se posaient la question depuis fort longtemps déjà. Ils ont enfin trouvé la réponse: oui, il y a bien une vie après les boys-bands. Robbie Williams en est la preuve vivante. La seule peut-être d'ailleurs. 

Take That
Nous vous ferons grâce des années Take That, ce boys band anglais au sein duquel le jeune Robbie développe son sens musical et humoristique. Mais comme toutes les belles histoires ont une fin, ce natif de Stoke-on-Trent sent le vent tourner au milieu des années 90 et décide de poursuivre sa carrière en solo, abandonnant à leur triste sort Mark Owen et ses potes, après six ans de vie commune. Il est vrai aussi que la personnalité un tantinet mégalo du sieur Williams supportait de plus en plus mal la compagnie des autres boys, en particulier celle de Gary Barlow.

Bref, notre énergique gaillard se lance tout seul, comme un grand, à l'assaut de l'univers impitoyable du show-biz dès 1995. Enfin, pas vraiment tout seul, car pour assurer ses arrières, il rejoint en tournée le groupe Oasis des frères Gallagher. Au programme: des chansons pop, de la déconnade et de la bière, surtout de la bière d'ailleurs.

Libéré de toutes contraintes vis-à-vis de ses anciens partenaires, il trouve heureusement le temps de composer l'une ou l'autre chanson. Freedom, par exemple, une reprise d'un morceau pop de George Michael, travaillée à la sauce Robbie et signée sous son nouveau label Chrysalis. Résultat: un splendide bide qui ne l'empêche toutefois pas de faire la une de la presse, mais pas vraiment pour ses talents musicaux: à force de faire la teuf, l'énergique Robbie accumule les kilos superflus et fait le désespoir de ses groupies.

Life Thru a Lens
Après quelques cures de désintoxication (alcool et drogue), la star nous revient en 1997 avec un second single: Old Before I Die.

Life Thru a Lens, son premier album, sort la même année. Il marche sur les plates-bandes d'Oasis et de Blur. L'accueil est plus chaleureux, surtout en Grande-Bretagne où le titre Angels est plébiscité.

Suit en 1998 I've Been Expecting You, auquel Neil Trennant (Pet Shop Boys) et Neil Hannon (Divine Comedy) collaborent. On y retrouve le titre kitsch Millenium, reprise du thème du James Bond "You Only Live Twice" de John Barry et Leslie Bricusse.

C'est une année faste pour notre bonhomme: il décroche 3 trophées lors des "Brits Awards": le meilleur clip vidéo (Millenium), le meilleur artiste masculin et le meilleur single (Angels).

Sing When You're Winning
A la fin de l'été 2000, notre petit frimeur sympathique nous livre un nouvel opus: Sing When You're Winning. On y retrouve la griffe du maître. En fait, l'extravagant Robbie de l'après Take That n'est pas fondamentalement différent de celui qu'avaient connu ses fans durant les heures de gloire du boys band. De nombreux coups de gueule et un cocktail musical somme toute assez classique: un mix de ballades pop à vous arracher des larmes et de morceaux rock plus hard. C'est sûr: Robbie fait désormais partie du gratin de la brit pop.

Partager

Annuaire de biographies

A-Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y 0-9
Chargement
Actualités RSS

Actualités

EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Samedi 25 Novembre 2017, Fête du jour : Catherine
Chargement