Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités locales > Désespéré et voulant en finir, il avait foncé sur des gendarmes avec une fourche à Hyds lundi 10 juin

Désespéré et voulant en finir, il avait foncé sur des gendarmes avec une fourche à Hyds lundi 10 juin

Désespéré et voulant en finir, il avait foncé sur des gendarmes avec une fourche à Hyds lundi 10 juin Cliquez pour agrandir cette image

L'homme de 44 ans a écopé ce mercredi 12 juin au tribunal de Montluçon de 2 ans de prison avec sursis probatoire

Actualités locales

"Je voulais être enfermé ou en finir, être éloigné de cette femme"

Ce lundi 10 juin un peu avant 18h les gendarmes sont alertés pour intervenir à Hyds sur un différend familial, mais en route ils apprennent que l'homme chez qui ils se rendent s'est enfermé dans une chambre avec une fourche et il menace de s'en prendre aux gendarmes. Des renforts sont appelés, une médiation est tentée au téléphone mais le forcené les insulte et les menace. Alors les 3 gendarmes décident d'intervenir, mais quand ils rentrent dans la maison, l'homme se jette sur eux avec sa fourche et tente de porter des coups, heureusement un gendarme se protège avec son bouclier, esquive, puis l'individu est maîtrisé à coup de Taser.

Jugé en comparution immédiate au tribunal de Montluçon ce mercredi 12 juin, l'homme de 44 ans répète ce qu'il a dit depuis le début "je reconnais tout, je ne voulais pas leur faire de mal, je sais qu'ils savent se défendre, mais je voulais en finir. Je voulais être enfermé, être éloigné de cette femme". Cette femme c'est la sienne avec laquelle il est en conflit permanent et qui lui aurait imposé chez eux sa belle-sœur qui fume de la drogue devant lui alors que lui, héroïnomane depuis 14 ans avait fini par arrêté récemment et se soigner. "C'est inadmissible ce que j'ai fait, je ne montre pas le bon exemple pour mes enfants".

Des faits de violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique peu banals avec une arme par destination qui aurait pu gravement blesser voire tuer, et un comportement difficile à comprendre, selon le substitut du procureur qui a tout de même reconnu un contexte particulier, et un acte se rapprochant d'un appel à l'aide de la part de cet homme qui avait déjà 5 condamnations au casier mais très anciennes. Il a requis 1 an ferme et 2 avec sursis.

La défense a parlé de comportement suicidaire pour cet homme dépressif.

Le tribunal l'a condamné à 2 ans de prison avec sursis probatoire, avec l'obligation de se soigner, de travailler, d'indemniser ses victimes, soit 500 euros pour chaque gendarme, et l'interdiction de paraitre à Hyds.

 

On y reviendra demain sur RMB 100 avec la réaction de l'avocat de la défense...

(Photo d'illustration Pixabay / MabelAmber)

Partager

Chargement
EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Lundi 15 Juillet 2024, Fête du jour : Donald
Chargement